PAROLES D'APPRENTI

Métiers de l'imprimerie

Bac Pro Impression

Michaël Mouto.

J'ai fait un stage en 3e dans une imprimerie. J'ai apprécié et j'ai recherché une formation en alternance plutôt qu'un bac général. Mon père est imprimeur, ce qui fait que j'avais plus de facilité pour mon orientation. Après mon bac, je continuerai peut-être avec un BTS, mais vu l'impression numérique qui arrive à grands pas, je pense faire une formation en informatique. Le numérique évite les étapes de montage des plaques offset. Cela, se fait sur ordinateur par le conducteur et c'est envoyé sur la machine qui imprime normalement. Ici, il y a une machine à impression numérique, avec des bobines d'un format plus petit que sur les rotatives traditionnelles. En quelque sorte c'est une grosse imprimante mais avec beaucoup plus de procédés d'impression, de paramètres à surveiller. Il n'y a plus à régir comme en offset, l'émulsion entre l'eau et l'encre.

Mon alternance se passe en général par périodes de deux semaines. Je suis margeur dans une imprimerie papier. Je m'occupe des réglages à un poste que l'on appelle la marge, de tout ce qui est avant le passage en machine, de l'arrivée correcte du papier... du nettoyage, de tout l'environnement de la machine. C'est un métier à part entière. Dans les annonces de recherche d'emploi on demande par exemple des margeurs, des conducteurs. Mon père est conducteur offset. C'est celui qui s'occupe de tout ce qui se passe entre la réception des plaques offset jusqu'au produit sorti de machine. Avec l'offset on imprime sur papier, sur carton, sur plastique ou d'autres matériaux. Il y a encore le receveur, mais c'est un métier qui disparaît petit à petit. C'est celui qui s'occupe de l'atelier, de son entretien, qui filme ou envoie les palettes.Souvent ce sont les margeurs qui remplissent ces tâches-là.
Si dans ma formation on supprimait le travail en entreprise, je continuerais, mais cela risque d'être un inconvénient, parce qu'à l'école, c'est théorique. L'apprenti a plus une approche de l'entreprise, une connaissance du travail qu'on lui demande ; il se basera moins sur les théories que sur ce qu'il a appris en entreprise.

Pour la connaissance en machine, autant on apprend des professeurs, que les professeurs apprennent de nous lorsque l'on va en entreprise. On revient toujours avec des trucs différents d'eux. Par exemple, à l'école on va nous dire le passage papier, cela se passe comme ça ; en entreprise cela se passe de manière différente et quand on revient ici on leur propose. Dans les relations professeurs techniques-apprentis ce ne sont pas des relations élèves-profs, ce serait plutôt comme des relations de travail en entreprise. C'est pour cela que je préfère l'alternance.

Maintenant ma formation devient plus une passion qu'un métier. La plupart des imprimeurs c'est ainsi souvent par passion. Peut-être parce que ce n'est jamais le même travail à produire, parce qu'il y a toujours des difficultés différentes. Parce qu'il y a des produits nets, précis à rendre.
Le métier de l'imprimeur

[ Suite]

Paroles d'apprentis

  • Bâtiment peinture
  • bijoutier
  • boucher
  • boulanger
  • assurance
  • coiffeuse
  • ebeniste
  • lad-jockey
  • imprimeur
  • éducateur sportif judo
  • patissier
  • prothésiste
  • routier
  • éducateur sportif rugby
  • serveur
  • tapissier
  • boucherie
...

Le CFA qui bouge

CFA Régional Agricole Public en PACA

Antibes Cedex(06)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Bourses pour les apprentis"

Bonjour, Je suis en contrat d'apprentissage en école d'ingénieur en agriculture à partir de septembre prochain pour trois ans, afin de préparer un ..

...

T U B E    S E L E C T I O N

MOOC Apprentissage

Emincez vos légumes comme un chef étoilé, fileter une sole, une réduction d'échalotes… ça s'apprend ! MOOC en cuisine..

Anti-thèse

Papier polluant, idée préconçue? Clip décalé sur l'enveloppe papier polluante, et son opposition systématique au courrier électronique, présenté, à l'inverse, comme écologique.

La mécanique humaine

Alexandre, jeune ingénieur en apprentissage chez EUROS au sein du service du développement des produits bio mécaniques [Mon Métier A-Venir]

Métiers du bâtiment

L'artisanat dans le bâtiment, c'est plus de 30 métiers différents, près d'un million d'emplois partout en France, dont 100 000 nouveaux chaque année.