Portail Apprentissage
 articles voisins
  ACTUALITÉS
Les français font confiance à l'apprentissage
 Un sondage CSA / Institut Montaigne montre l'opinion très favorable des français à l'égard de l'apprentissage
Ce nouveau sondage commence par un grave désaveu : "Le système scolaire actuel prépare-t-il très bien les élèves au monde du travail ?" : 1% des personnes interrogées donnent un avis positif ! 23% trouvent assez bien cette préparation.

Le chomage des jeunes, deux fois supérieur à celui des adultes, ne vient pas contredire cette opinion et n'encourage pas l'optimisme.

Les mesures prises par le gouvernement qui proclamait l'emploi des jeunes comme un priorité sont également désavouées largement :

A la question "Pour permettre une insertion durable des jeunes dans l'emploi, faites-vous d'avantage confiance ...?"
  • aux dispositifs de soutien à l’emploi, tels que les emplois d’avenir ou les contrats de génération : 14%
  • aux dispositifs de soutien à la formation, tel que l’apprentissage : 85%

    De toute évidence, le gouvernement n'a pas convaincu avec ces nouveaux dispositifs malgré un gros effort de promotion qui n'a servi qu'a laisser croire qu'il se détournait de l'apprentissage. Erreur vite reprise devant le tollé général des collectivités territoriales et consulaires, toutes acquises aux vertus de l'alternance.

    On peut s'interroger en effet sur la qualité des conseils qui influencent nos gouvernants et comment ceux-ci interpréteront l'opinion suivante : "Diriez-vous que le Gouvernement devrait augmenter son soutien aux entreprises et notamment les plus petites lorsqu’elles recrutent des apprentis ?"
    Réponse : oui à 93%

    Ou celle-ci : "Diriez-vous que le développement de l’apprentissage serait une mesure efficace pour lutter contre le chômage de jeunes ?"
    Réponse : oui à 89%

    Les opinions sont vives et tranchées. Pourtant 69 % des Français interrogés considèrent que l’apprentissage est mal connu et que ces formations sont surtout réservées aux métiers manuels! Le site L'APPRENTI fait pourtant beaucoup d'effort pour lutter contre cette image désuette et improductive :)

    Peut-on encore espérer une réaction qui pourrait venir du remaniement attendu après les élections municipales ? Tout le monde attend une action forte, visible, palpable. Gare à la déception, l'abstentionnisme et la montée de l'extrême droite sont déjà au rendez-vous.
  •  Christophe Montoriol  -  28/03/2014  -  Plus d'infos sur Sondage détaillé de l'Institut Montaigne 
    Avis () de : Ludo (02/04/2014)

    Sondage édifiant! Pourquoi en effet inventer des solutions qui ne marchent pas plutot que d'exploiter à fond celles qui marchent ?
    Semaine de l’Apprentissage en Bretagne
     Du 22 février au 1er mars, les CFA de Bretagne ouvrent leurs portes
    A l’heure où la question de l’orientation se pose pour nombre de jeunes Bretons, les centres de formation d’apprentis (CFA) de Bretagne ouvrent leurs portes, permettant à tous de découvrir les établissements, rencontrer les enseignants et poser des questions sur les formations.

    18 000 jeunes bretons choisissent chaque année de s'engager dans la voie de l'apprentissage pour préparer des métiers aussi divers que les travaux publics, le paramédical, l’informatique, la restauration, l’environnement...

    Toutes les dates et lieux des portes ouvertes sur le site du Conseil Régional
     CM  -  21/02/2014  -  Plus d'infos sur bretagne.fr 
    Vos résultats aux examens
     Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion
    La préparation au diplôme supérieur de comptabilité et de gestion permet d’acquérir des bases indispensables à tous les étudiants qui se destinent à une carrière dans les domaines de la comptabilité et de la gestion. Les résultats à l'examen du Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) de l'académie de Grenoble est publié aujourd'hui dans lapprenti.com (20 fanvier 2014). Cliquez sur plus d'infos pour accéder aux résultats
     CMM  -  20/01/2014  -  Plus d'infos sur Page résultats de L'APPRENTI 
    Améliorer l'ordinaire
     Je suis apprenti ou en contrat Pro, est-ce que j'ai le droit au Rsa ?
    L'apprentissage est un moyen commode de financer ses études tout en s'initiant à l'environnement professionnel. Mais le salaire n'est pas très élevé et nombreux sont ceux qui ont besoin de compléments pour payer le loyer, les transports, la nourriture et les sorties. On a pas tous la chance d'avoir des parents qui nous aident, mais heureusement il existe de nombreuses pistes pour tenter d'améliorer l'ordinaire.

    Quelles sont les aides auxquelles on a droit quand on est apprenti ?

  • Les bourses : elles sont accessibles mais réservées aux apprentis en CAP ou en classe préparatoire à l'apprentissage
  • Des aides européennes : programmes européens qui permettent de partir en stage dans une entreprise ou dans un établissement de formation en Europe (LEONARDO, ERASMUS ou EURODYSSEE)

  • Le CROUS ou le CNOUS qui a pour vocation de faciliter la vie des étudiants dans de nombreux domaines : restauration, logement, bourses, action sociale et culturelle..
  • Des aides régionales qui permettent selon les régions de payer moins cher les transports, le permis de conduire, les loisirs.


  • Mais il existe également une aide moins connue des apprentis : le revenu de solidarité (RSA) jeune actif. Pour en bénéficier, il faut comme toujours remplir un certains nombres de conditions. Notamment avoir déjà travaillé pendant deux ans avant d'y prétendre. Hélas, si vous êtes apprenti en première ou deuxième année, ça ne marchera pas :(

    Mais si vous entrez en troisième année, n'hésitez pas.
    Nous avons fait une simulation sur le site de la CAF qui gère l'attribution de cette allocation et l'apport est significatif.

    Dans notre test nous nous présentons comme un jeune de 21 ans qui vit seul, sans enfant, en activité salariée (l'apprentissage est une activité salariée). Puis nous déclarons avoir exercé une activité professionnelle d’au moins 24 mois à temps plein (soit 3214 heures) durant les deux dernières années.

    Comme nous sommes sensé être un apprenti de troisième année, nous avons donc donc derrière nous deux ans d'apprentissage salarié.

    Enfin le simulateur nous demande quels sont les revenus que nous avons perçus pendant les trois derniers mois. Un apprenti de 21 ans en troisième année perçoit normalement 58% du SMIC, soit 760 €.

    Donc le total pour les trois derniers mois représente 2 280 €.

    Résultat, le simulateur annonce que nous pouvons prétendre à un montant mensuel de Rsa estimé à 145 €.

    Dommage de ne pas en profiter..
    Attaque en règle contre l'apprentissage
     Le gouvernement supprime l’indemnité de formation versée aux employeurs d’apprentis
    Les nouvelles règles de simplification et de modernisation de l'Etat annoncées par le gouvernement ne devraient pas déminer le moral des petites et moyennes entreprises : 1,5 milliard d'euros d'aides supprimées en 2014.

    Le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) et l’Association des Régions de France s'élèvent unanimement contre cette mesure : "c'est un tsunami pour l’apprentissage! Cette prime accompagne les chefs de petites entreprises dans leur effort d’accueil des apprentis. En effet, le temps de formation d’un apprenti impacte toujours l’équilibre économique d’une entreprise. Nier cette réalité est une catastrophe pour l’apprentissage."

    En outre, priver les CMA des ressources qui leur permettent d’équilibrer le financement de leurs Centres de Formation d'apprentis (CFA) risque de réduire la capacité des entreprises artisanales à accueillir ces apprentis.(les CMA gèrent 180.000 apprentis chaque année)

    Des décisions qui apparaissent contradictoires avec les déclarations récentes du Président de la République proclamant faire de l’emploi des jeunes une priorité en France et en Europe.
     Xof Ribas  -  17/07/2013
    Avis () de : MIRABELLE (12/02/2014)

    Ma fille n'aime pas l'école depuis qu'elle est en apprentissage à l'âge de 16 ans elle a retrouvé l'envie d'apprendre et la passion d'un métier (gouvernante). Ce n'est pas dans une entreprise de moins de 11 salariés qu'elle va pouvoir réaliser sa formation car un hôtel de 11 salariés c'est rare ! Nous avions trouvé un hôtel dans le triangle d'or, une chance pour ma fille,mais à cause de cette nouvelle réforme aucun employeur ne veut effectuer un contrat d'apprentissage. A côté on nous parle de formation !
    Avis () de : betty (01/09/2013)

    mon petit fils ne trouve pas de contrat d'apprentissage car il a son cap et doit passer dans la catégorie 2éme année donc son salaire doit être plus important.
    Avis () de : Max (18/07/2013)

    Il n'a vraiment rien compris ce gouvernement.Pourquoi un chef d'entreprise utiliserait un apprenti s'il n'a rien en compensation.Il me semble que l'on voulait faire comme les Allemands, prendre plus d'apprenti! De plus c'est la meilleure formation .
    Avis () de : dounette34 (18/07/2013)

    Et bien c'est le bouquet!!! déjà qu'un jeune qui veut faire un apprentissage ne trouve pas d'entreprise... puisque celles-ci ne veulent pas jouer le jeu... dans 20 ans nous pourrons dire ADIEU aux artisans... les français ne sauront plus travailler de leurs mains!!!
    Avis () de : FLO (18/07/2013)

    cette decision est tres dangeureuse pour les jeunes pour l 'artisanat et pour les ecoles que font ils de l'insertion des jeunes encore une belle mascarade
    Olympiades des Métiers 2013
     La France remporte 8 médailles
    l’équipe de France des Métiers remporte 8 médailles et 16 médaillons d’excellence lors de la compétition internationale des 42es Olympiades des Métiers qui s’est déroulée du 2 au 7 juillet 2013 à Leipzig en Allemagne.

    Cette compétition, qui a lieu tous les deux ans, regroupe près de 1 000 candidats venus de 53 pays et 46 métiers sont représentés.

    Les 45 jeunes Français âgés de moins de 23 ans ont remporté deux médailles d’or dans les catégories coiffure et peinture-décoration, cinq médailles d’argent dans les catégories taille de pierre, menuiserie, mode-création, pâtisserie-confiserie et cuisine ainsi qu’une médaille de bronze dans la catégorie carrelage.

    L'Équipe de France des Métiers a également remporté seize médaillons d'excellence.

    Cette olympiade est aussi celle de l'alternance : 75 % à 80 % des participants aux épreuves internationales sont issus de l'apprentissage. Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à la liste des lauréats français des Olympiades 2013
     Xof Ribas  -  07/07/2013  -  Plus d'infos sur Voir les lauréats Worldskills 2013 
    Télé réalité
     France 2: Patissiers, graines de stars!
    Sur la chaine publique, au long de quatre émissions, dix candidats professionnels concourent afin de devenir le futur grand nom de la pâtisserie française
    Ces candidats, délà triés sur le volet, devront confronter leurs connaissances, leurs techniques et leur créativité au cours d'épreuves qui mèneront le plus doué vers la victoire.

    Quatre séries rythmées par des épreuves permettant de sélectionner les meilleurs candidats. Pour les moins performants, elles marqueront la fin de l’aventure. Chaque épreuve est évaluée par un jury composé de quatre grands professionnels : Christophe Michalak, Christophe Adam, Pierre Marcolini et Philippe Urraca.

    "Pour aller jusqu’au bout, les candidats devront montrer toute l’étendue de leurs techniques, leur créativité, leurs connaissances, leur adaptabilité, bref de leur talent. La mécanique du jeu est construite de manière à ce qu’il y ait des éliminations immédiates, mais parfois également des repêchages ou des immunités. " (Sic France2).

    Première émission le mardi 2 juillet, puis le 9, le 16 et le 23. Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus ...
     Xof Ribas  -  01/07/2013  -  Plus d'infos sur FRANCE2 
    Un permis de survie dans la région
     Conserver les artisans et les emplois dans les régions, réaliste ou illusoire ?
    Boulanger de profession, Serge Almeras, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Gard témoigne de son expérience dans l’artisanat. “Un bon artisan peut gagner autant qu’un docteur (…) On commence comme apprenti avec un petit salaire et ça peut très vite augmenter“, assure t'il .

    Henry Brin, vice-président ajoute “l’employabilité locale est propre à l’artisanat. On se forme et travaille dans sa région. L’apprentissage est un permis de survie dans la région(sic objectifgard.com).

    Survivre, un mot à la mode en ces temps de crise où le gouvernement cherche à économiser sur tous les postes et menace de réduire de 30% les ressources des CMA (Chambres de Métiers et de l’Artisanat).

    Après l'échec des négociations qui visaient à harmoniser les charges appliquées aux artisans et aux auto-entrepreneurs, l'Assemblée permanente des CMA réagit avec véhémence, et tient cette annonce comme une déclaration de guerre à l'encontre des artisans.

    L'été sera chaud pour le gouvernement dont l'encouragement à l'investissement comme le crédit d'impôts a été accueilli avec mépris par les patrons. Une mesure trop éloignée et hasardeuse qui ne séduit pas, à peine 20% d'entre eux s'y sont intéressés.

    Face aux grandes entreprises qui ferment et délocalisent, l'artisanat constitue un moyen solide pour maintenir l'emploi dans les régions. Si il apparaît nécessaire de réduire les dépenses publiques, le choix des économies est délicat : Défense, Recherche, Education, Emploi .. qui souffrira le plus ?

    Dans le Gard, 20% des patrons d’entreprises artisanales ont plus de 55 ans. “Des places vont se libérer. Il va y avoir de nombreuses transmissions d’entreprises dans les cinq années à venir“, annonce Serge Almeras...

    Une situation qui se généralise sur tout le territoire. Et pour nombres d'acteurs économiques le seul moyen d'assurer cette transmission, c'est l'apprentissage, véritable moteur de l'artisanat qui emploie près de 3 millions de personnes ...
     F.Mendes  -  18/06/2013  -  Plus d'infos sur objectifgard.com 
    Avis () de : Marco (20/06/2013)

    On préférerait voir l'état dépenser plus pour développer l'apprentissage plutôt que d'enrichir Bernard Tapi avec nos impôts ! C'est sûr
    L’arnaque des « Vendeurs de listes »
     Un projet de loi devrait mieux protéger la recherche d'un logement
    La profession de «vendeurs de listes» consiste à vendre jusqu’à 450 euros des listes d’appartements censés être disponibles à la location.
    En proposant « un accompagnement à la recherche locative » ou en se positionnant comme « N°1 du logement étudiant » et en affichant des tarifs moindres comparé à une agence immobilière ils attirent les jeunes et les étudiants les plus précaires mais n’ont que faire de l’aboutissement de la recherche de leurs clients, ni du respect de la loi.

    Une fois que le client a payé il se retrouve avec une liste d’annonces complètement bidons : appartements déjà loués ou inexistants, annonces déjà accessibles gratuitement sur internet, propriétaires ne connaissant même pas l’agence ou encore annonces pour des logements insalubres.

    Nous dénoncions le comportement de ces indélicats il y a quelques mois en écho à l'appel de la Confédération étudiante.

    Cette semaine, pour contrer ces arnaques, Cécile Duflot, ministre du logement, à exposé son projet de loi : « Il sera désormais imposé que les logements proposés au sein des listes aient fait l’objet d’un mandat d’exclusivité avec le marchand de listes, par lequel le propriétaire du bien s'engage à ne pas confier la location ou la vente de son bien à un autre professionnel.»

    Selon la Ministre « grâce à cette mesure, les clients auront l’assurance que la liste qu’ils acquièrent comporte uniquement des biens exclusifs, que ceux-ci sont donc bien disponibles et n’ont pas déjà été loués par d’autres agences.»

    C'est un pas décisif qui peut rassurer les jeunes à la recherche d'un logement, si les vendeurs respectent la loi. Mais ces escrocs pourront désormais être condamnés.

    La Confédération Etudiante, très mobilisée sur ce dossier, fait depandant remarquer : « il y a déjà eu par le passé des lois d’encadrement de la profession des vendeurs de listes qui les contraint notamment à n'encaisser le paiement qu'après exécution parfaite de leurs obligations.»

    Cindy Pétrieux, présidente de la CE ajoute « les vendeurs de listes ne respectent déjà aucune des réglementations auxquelles ils sont aujourd’hui astreints et les contrôles sont trop peu nombreux. Si cette disposition devrait faciliter les recours au tribunal de la part des victimes, il ne faut pas oublier que les vendeurs de listes jouent avec l’isolement des clients et leur découragement devant un recours au tribunal.»

    Vous pouvez manifestez votre soutien à ce mouvement de défense contre les abus en signant la pétition sur le site stopvendeursdelistes.fr (accès par le lien au bas de l'article)
     F.Mendes  -  17/06/2013  -  Plus d'infos sur stopvendeursdelistes.fr 
    Le modèle allemand
     En Allemagne, priorité à l’apprentissage en entreprise
    Les élus bretons du conseil régional se sont rendus en Allemagne afin d'approfondir leur connaissance du système de formation allemand, caractérisé par le rôle important de l'apprentissage en entreprise.

    Au menu : échanges avec les autorités régionales allemandes complétés par des rencontres avec des responsables de centres de formation et de services d'orientation professionnelle à Stuttgart, à Esslingen et à Tübinge.


    En cloture, visites d'entreprises parmi lesquelles la filiale d'Yves Rocher et Festo, leader mondial de l'automatisation industrielle.

    L'objectif de cettre mission : repérer les initiatives et bonnes pratiques qui constitueront une source d'inspiration pour la formation et l'orientation professionnelle en Bretagne.

    La coopération inter-régionale en Europe devrait en sortir renforcée.

    Considéré par les allemands comme une voie d'excellence, l'apprentissage outre-Rhin concerne plus de 1,6 millions de jeunes, contre moins de 600 000 (en alternance) en France.

    Stephan Schwarz, président de la Chambre de métiers de Berlin, invité par le sénat francais, explique les raisons simples de ce succès : « C'est un système très efficace qui s'appuie sur une formation théorique et un accès concret à la vie de l'entreprise. Dès le début, les apprentis sont mis en contact avec des fournisseurs et des clients ». Rien de nouveau donc! Le modèle apparaît en tout point semblable à celui qu'on applique en France !

    Alors comment expliquer cette frilosité chez les français ?

    Sans doute le préjugé bien ancré sur la nécessité de réussir de hautes études scientifiques ou commerciales pour accéder au bien-être.

    Une idée à la peau dure en France et qui ne profite pas à de nombreux jeunes dont on décourage la vocation, qui végètent puis échouent dans des études supérieures, et qui pourraient s'épanouir dans une formation à un métier noble et rémunérateur en apprentissage.

    En allemagne, l'apprentissage n'est pas considéré comme une solution contre l'échec scolaire, mais pour la réussite professionnelle en dehors d'un système académique.

    Bien sûr le modèle allemand n'est pas exempt de critiques, moins de chomage mais plus de précarité, pas de salaire minimum ...

    Pour Hans Gardner, rédacteur au Frankfurter: « les français ne sont pas encore très engagés sans ce modèle de formation, alors inspirez vous de notre réussite et écartez les erreurs...»
     Fanche Mendès  -  06/02/2013
       Lire la suite des articles
      Tous les articles
    Le tube de l'APPRENTI
    Veuillez patienter quelques secondes
    Le Centre de formation des journalistes a ouvert en 2007 une filière de formation au journalisme par apprentissage. Niveau de diplôme minimum bac + 3 requis...
    Papier polluant, idée préconçue? Clip décalé sur l'enveloppe papier polluante, et son opposition systématique au courrier électronique, présenté, à l'inverse, comme écologique.
    Alexandre, jeune ingénieur en apprentissage chez EUROS au sein du service du développement des produits bio mécaniques [Mon Métier A-Venir]
    L'artisanat dans le bâtiment, c'est plus de 30 métiers différents, près d'un million d'emplois partout en France, dont 100 000 nouveaux chaque année.
    Accueil |Qui sommes nous | Contactez nous | Référencement | Annonceurs | Partenaires | Recevoir des infos | Affiliation | Mentions légales
    CNIL N° 696466. En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 ("informatique et libertés"),
    vous disposez d'un droit d'accès aux informations qui vous concernent et vous pouvez les faire modifier.
    Si vous souhaitez faire modifier ou supprimer certaines des données qui vous concernent, veuillez nous adresser un message en cliquant ici
    PageRank Actuel


    Patientez ..