Les français aiment ils l'artisanat ?

La question est posée tous les deux ans, depuis 1999, par le Fonds national de promotion et de communication de l’Artisanat (FNPCA), à trois catégories de la population française : le grand public, les jeunes de 15 à 24 ans et les artisans.

Les résultats mettent en évidence l’évolution positive continue de l’image de l’Artisanat, la reconnaissance réaffirmée de son poids économique, de son rôle sur le plan de l’emploi et de la formation des jeunes ; et aussi l’attirance des jeunes (1 sur 2) vers ses métiers.

Plus de 70% des personnes interrogées (78% du grand public et 76% des jeunes) estiment que le secteur a évolué positivement au cours de ces dernières années.
Exercer un métier de l’Artisanat est toujours valorisant.
85% des jeunes et jusqu’à 92% des Français, jugent "valorisant" le métier d’artisan, voire "très valorisant" (respectivement 29% et 45%).
UNE OPINION TRÈS FAVORABLE À L'APPRENTISSAGE
Pour 82% du grand public et 72% des 15-24 ans interrogés, l’Artisanat joue un rôle déterminant en matière de formation professionnelle des jeunes.
 


Alors que les opinions positives à l’égard de l’apprentissage se stabilisent à des niveaux trèsélevés, les résultats de cette enquête met en lumière des positions plus affirmées que par le passé à l’égard de cette alternative au cursus scolaire.

Les français sont de plus en plus nombreux à penser que ”l’apprentissage devrait être davantage valorisé en France" (96% des Français, 98% des 15-24 ans). Ces chiffres témoignent d’un renforcement du soutien de l’opinion à cette filière.

De même, si 95% de l’opinion et 94% des 15-24 ans s’accordent à penser que "l’apprentissage prépare bien à la vie professionnelle", ils sont plus nombreux que par le passé à être"tout à fait d’accord" avec cette proposition : 61% des Français

Enfin, l’idée que "l’apprentissage permet de trouver plus facilement un emploi" est aujourd’hui largement répandue, partagée par 89% des Français (dont près d’un sur deux qui en est tout à fait convaincu).

Cependant, pour près d’un tiers des 15-24 ans (32%) et 39% des Français interrogés, l’apprentissage resterait "réservé aux élèves qui ne
réussissent pas dans les filières classiques".

Facteur encourageant : cette opinion est plus ancrée auprès des anciennes que des nouvelles générations (idée partagée par 57% des 65 ans et plus, contre 30% des 25-34 ans).

 Site référent : Fond National de Communication et de Promotion de l'Artisanat
 
 
...

Le CFA qui bouge

CFA Régional Agricole Public en PACA

Antibes Cedex(06)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Salaire Master après LP Public"

Bonjour tout le monde, J'ai signé mi-septembre mon nouveau contrat d'apprentissage pour 2 ans de master (dans le public toujours mais pas la même " ..

...

T U B E    S E L E C T I O N

MOOC Apprentissage

Emincez vos légumes comme un chef étoilé, fileter une sole, une réduction d'échalotes… ça s'apprend ! MOOC en cuisine..

Anti-thèse

Papier polluant, idée préconçue? Clip décalé sur l'enveloppe papier polluante, et son opposition systématique au courrier électronique, présenté, à l'inverse, comme écologique.

La mécanique humaine

Alexandre, jeune ingénieur en apprentissage chez EUROS au sein du service du développement des produits bio mécaniques [Mon Métier A-Venir]

Métiers du bâtiment

L'artisanat dans le bâtiment, c'est plus de 30 métiers différents, près d'un million d'emplois partout en France, dont 100 000 nouveaux chaque année.