Salaire minimum conventionnel

Bonjour,

Entre 2013 et 2016 j'ai réalisé une formation d'ingénieur en apprentissage dans une société qui appartenait à la convention collective SYNTEC.

Ayant plus de 21ans durant cette période, et d'après la réglementation, ma rémunération aurait dû être calculée par rapport au SMC du "poste occupé" si supérieur au SMIC.

Pourriez-vous dans un premier temps m'expliquer à quoi se réfère cette appellation (poste occupé) et surtout comment est définit le SMC en fonction de de cette précision (coefficient, position)?

Pour ma part, sur ma feuille de paye aucunes position ni coefficient n'étaient renseignés. J'ai donc été rémunéré sur la base du SMIC, celui-ci étant supérieur au minimal SMC de la grille ETAM.

Est-ce normal?

De plus sur ma feuille de paye l'intitulé du poste est "apprenti ingénieur". Aurais-je donc du être rémunéré par rapport à une base SMC correspondant au minimal de la grille ingénieur?


Merci beaucoup pour vos réponses

Cordialement
  • réponse de Thakos
  • 1 msg
  • 09/01/2017 13:29
Bonjour,

Je suis dans une situation similaire à la tienne.

J'ai 21ans et je suis en licence pro en informatique. Mon salaire est basé sur le SMIC. Je voulais savoir si un poste se trouvant de la convention collective correspond aux tâches qui me sont confiés, est ce que mon employeur doit se baser sur ce coefficient ou bien sur le SMIC.
...

Le CFA qui bouge

CFA IGS

Paris(75)

T U B E    S E L E C T I O N

MOOC Apprentissage

Emincez vos légumes comme un chef étoilé, fileter une sole, une réduction d'échalotes… ça s'apprend ! MOOC en cuisine..

Anti-thèse

Papier polluant, idée préconçue? Clip décalé sur l'enveloppe papier polluante, et son opposition systématique au courrier électronique, présenté, à l'inverse, comme écologique.

La mécanique humaine

Alexandre, jeune ingénieur en apprentissage chez EUROS au sein du service du développement des produits bio mécaniques [Mon Métier A-Venir]

Métiers du bâtiment

L'artisanat dans le bâtiment, c'est plus de 30 métiers différents, près d'un million d'emplois partout en France, dont 100 000 nouveaux chaque année.